Le focus du mois: The Bongo Club

Afin de vous faire connaître les groupes que nous accompagnons et que nous accueillons, nous vous proposons tous les mois un focus sur un artiste. Pour ce mois de novembre, nous vous proposons l’interview de The Bongo Club. Le Groupe suédois est composé de Jesper au chant et à la guitare, Erik à la guitare, Fabian à la basse et Jonatan à la batterie. Le quatuor, représenté ce jour-là par Jesper et Erik, ainsi que leur Booker, Mattias de Kultur Ungdom, se prête au jeu de l’interview.

Avant de vous livrer plus d’informations sur cette bande tout droit venue de Suède, sachez que l’interview qui suit vous sera retransmis en anglais dans un premier, puis traduit dans notre français natal. Bonne découverte!


kulturungdom

QUESTIONS TO MATTIAS TELL WHO WORKS FOR KULTURUNDERGROUD (KU), THE BONGOCLUB’S BOOKER.

« KulturUngdom was founded 20 years ago this year and has since it start trying to get the underground together. [..]Most of all it’s really fun and I would not change job with anyone. »

 

To begin with, can you present and describe KulturUngdom (KU), please ? Since when it was founded ? What are its aims ?

Mattias: KulturUngdom was founded 20 years ago this year and has since it start trying to get the underground together, supporting both musicians and organizers of festivals, concerts, clubs, happenings, etc. From the start it was only about music but since the last ten years we try to support other disciplines as well – art, poetry, theatre, crafts, among others. Anyone can be a member and we always try to say yes to good, whacky, strange, normal and un-normal ideas.

My aim is to work with stuff our members want. Since musicians are quite all the same it evolves around the same things – bands wanna record their stuff, release it and then perform it from a stage. I try to support all these things.

My aim with the booking part is to have our bands/artists to get better. No matter how many hours you put down in your rehearsal room, it can’t get you that live experience a stage can. I think bands can do nothing better with their time than to tour. To be together 24/7, to get to know each other fully, to play many shows just day after day, spending endless hours in the van – that is where you get people really motivated. In the end we hope to support and develop talent to keep this side of Sweden competetive and ready to get their own engine roaring and rolling. It’s basically kinda easy and hard at the same time, but most of all it’s really fun and I would not change job with anyone!

What kind of Music did you promote, music such as The Bongo Club’s reckless one ?

Mattias : As a supporter of the bands that are members in our organization my aim is to help them with whatever they need help with. The Bongo Club need help with booking, so I booked them a tour. Other bands need help on know-how, so we book experienced speakers from the music industry, and so on. Our work should be a mirror from what are members want us to do, and we work with all types of music, from jazz to metal and all in between.

To help us to know more about swedish music, can you give us some music’s website ?

Mattias : You can go on Gaffa.

>> To discover a little bit more Mattias’s agency, KulturUngdom, you can go on the website,on Facebook or on Vimeo.


10562649_323525601144659_259839356602648541_o

QUESTIONS TO THE BONGO CLUB

When The Bongo Club was formed?

The Bongo Club : We started the band in January 2013, and have been going full force since then.

Are you old friends? In others words, did you meet for the love for rock music or were you friends from before and formed a rock band?

The Bongo Club : We are old highschool friends who later joined forces to form the best rockband of the 21st century! And we think we are doing a really good job at just that.

What are your musical influences? Maybe Muse, (because of « The Hush Hush Song »), and what is your view of that?

The Bongo Club : Our main influence is british indie rock, but we do it with a good amount of swedish spirit. The Hush Hush Song was a coincidence, it just happened that way – but still Muse is a great band non the less.

Can you tell us your favorite vinyl and explain why?

The Bongo Club : Frank Zappa – Strictly Commercial, even though it is a compilation it still carries some fucked up shit, we love it.

In Sweden, where do The Bongo Club play? In what kind of hall (underground bar)?

The Bogo Club : We play everywhere, whenever, we get invited and sometimes when we
don’t. We can do it all.

« So it will be our first time in Toulouse as well. We are pretty sure it’s gonna be amazing! »

1234184_361538267343392_5218380470134540464_n

Have you ever been in France, in Toulouse maybe? Have you ever played in France?

The Bongo Club : We’ve been to Lyon and St Maurice Colombier as part of the tour, but that was our first dip in the french country. So it will be our first time in Toulouse as well. We are pretty sure it’s gonna be amazing.

Let’s talk about food… What is your favorite French dish? And favorite french cheese?

The Bongo Club : We don’t know much about food or cheese, but we love french-kissing, does that count?

Do you know few words in French?

The Bongo Club : Not that many… Baguette?

Do you listen to French groups or artists, like Gainsbourg, Justice, Phoenix or The Do?

The Bongo Club : We’ve listened a lot to Justice and Daft Punk. But we’d love to explore some more french music.

Let’s talk seriously… How do you imagine french people? With a « baguette »?

The Bongo Club : Nah, we mostly think about beautiful girls drinking wine and smoking self-rolled cigarettes. Is that a cliché? We are looking forward to find out.

Have you played acoustic sets before, without drums?

The Bongo Club : No, never ever in our lives, but we’ll make it happen anyway! It’s gonna be just great!

>> To continue, check The Bongo Club’s music on their website, on Facebook , SoundCloud and Youtube. ENJOY!


_________ French version _________

10428091_10152399854556817_6741208511275873470_n

ENTREVUE AVEC MATTIAS TELL QUI TRAVAILLE POUR KULTUR UNGDOM (KU), LE BOOKER DE THE BONGO CLUB

 

Cela fait 20 ans, cette année,  que Kultur Ungdom a été fondé et depuis il  rassemble et supporte le milieu underground […] Et je ne voudrais pour rien au monde changer mon métier avec quelqu’un d’autre

Pour débuter cet interview, peux-tu nous présenter et nous décrire Kultur Ungdom, s’il te plaît? Depuis quand existe-t-il? Quels en sont les objectifs?

Mattias : Cela fait 20 ans, cette année,  que Kultur Ungdom a été fondé et depuis il  rassemble et supporte le milieu underground, qu’il s’agisse de musiciens, d’organisateurs d’évènements cutlurels ou de bar et/ou clubs. En fait, au début on s’occupait seulement du domaine musical, mais depuis ces dix dernières années on essaie d’aider d’autres disciplines comme – entre autre – : l’art, la poésie, le théâtre et  l’artisanat.

Mon objectif est de répondre aux demandes des groupes et, ça dans divers domaines. Et j’ai pu remarquer que tous les musiciens ont des demandes similaires: il veulent enregistrer leur boulot,  le jouer et donc se produire sur scène. Je fais donc en sorte de les aider dans tous ces domaines.

Mon but pour la partie « booking » c’est de faire évoluer nos groupes et artistes. Peu importe le nombre d’heures que tu mets dans ta salle d’enregistrement, le truc c’est qu’elle te donne pas l’expérience que tu peux acquérir sur scène. Je pense qu’il n’y a rien de mieux pour les groupes que de partir en tournée. Être  ensemble 24h/24 et 7j/7 c’est le meilleur moyen pour arriver à entièrement se connaître, pour jouer jour après jour pas mal de concerts, passer le reste du temps dans le van… Et c’est là que t’obtiens des gens super motivés. Finalement, avec KU on espère supporter et développer les talents suédois pour montrer notre coté compétitif  et pour faire entendre notre voix.

Au final, c’est facile et dur à la fois. Mais je ne voudrez pour rien au monde changer mon travail avec quelqu’un d’autre!

Quel genre de musique promouvez-vous?

Mattias : En tant que supporter des groupes qui sont membres de notre organisme, mon rôle est de les aider quelque soit l’aide qu’ils solicitent. Par exemple, The Bongo Club ont besoin d’aide pour le « booking », donc je leur ai programmé une tournée. D’autres groupes ont besoin de savoirs-faire, donc, avec eux, nous recherchons des personnes travaillant dans le domaine de l’industrie de la musique et ainsi de suite. Notre travail doit être le reflet de ce que les groupes veulent faire, ainsi on travaille avec tous les styles de musique: du jazz au métal, et tout ce qu’il peut y avoir entre.

Pour nous aider à découvrir la musique suédoise, peux-tu nous donner quelques sites?

Mattias : Vous pouvez aller sur le site suédois : Gaffa

>> Pour en découvrir d’avantage sur Kultur Ungdom: leur website, Facebook et Vimeo.


10683594_359232534240632_894513254654766105_o

ENTREVUE AVEC THE BONGO CLUB

Quand est-ce que votre groupe s’est-il formé?

The Bongo Club : Nous avons commencé le groupe en janvier 2013, et depuis nous y avons mis toutes nos forces.

Êtes-vous des amis d’enfances? Vous connaissiez-vous avant de former votre groupe ou est-ce que c’est l’amour de la musique qui vous a réuni ?

The Bongo Club : Nous sommes de vieux amis du lycée, qui se sont réunis plus tard pour former le meilleur groupe rock du XXIème siècle! Et on pense avoir fait du bon boulot jusqu’ici.

Quelles sont vos influences musicales? Nous pouvons penser que le groupe Muse en fait parti (notamment lorsque nous écoutons « The Hush Hush Song« ) ? Qu’en dites-vous ?

The Bongo Club : Notre influence principale vient de la mouvance rock indé britannique, et nous en faisons mais avec une bonne dose d’esprit suédois. Pour « The Hush Hush Song » c’est une coïncidence, ça s’est fait comme ça, mais Muse n’en reste pas moins un bon groupe.

Quel est votre vinyle préféré et surtout pourquoi ?

The Bongo Club : Frank Zappa – Stricly Commercial, même si c’est un best of il envoie quand même du lourd, nous l’adorons.

En Suède, où jouez-vous? Dans quel genre de bar (underground) ?

The Bongo Club : Nous jouons n’importe où, n’importe quand. Parfois nous sommes invités, d’autres fois non. Nous pouvons tout faire.

« Ce sera donc notre premier concert à Toulouse. Et nous sommes certains que ce sera cool »

1966140_356257674538118_8437503462995880127_o

Êtes-vous déjà venu en France, à Toulouse ?

The Bongo Club : Nous avons déjà été à Lyon et à St-Maurice Colombier pour la tournée, mais c’est la première fois que nous jouons en France. Ce sera donc notre premier concert à Toulouse. Et nous sommes certains que ce sera cool.

Parlons nourriture… Quel est votre plat français préféré ? Un fromage préféré peut-être ?

The Bongo Club : On connait pas trop la nourriture française et le fromage, mais nous adorons le « french-kiss », ça compte?

Connaissez-vous quelques mots en français ?

The Bongo Club : Pas tellement… Baguette?

Ecoutez-vous quelques groupes ou artistes français comme Gainsbourg, Justice, Phoenix ou The Do?

The Bongo Club : Nous écoutons beaucoup Justice et Daft Punk. Mais nous aimerions en découvrir un peu plus sur la musique française.

Parlons de choses serieuses … Comment imaginez-vous les français? Avec une baguette sous le bras?

The Bongo Club : Non, nous pensons surtout à de jolies filles buvant du vin et fumant des roulées. C’est cliché? Nous sommes impatients de le découvrir.

Avez-vous déjà jouer en acoustique, sans batterie ?

The Bongo Club : Non, jamais de nos vies, mais de toutes façons nous allons le faire! Ça sera juste bon!

 

>> Pour continuer de découvrir la musique de The Bongo Club leur  website, Facebook , SoundCloud et leur chaîe Youtube. ENJOY!


 Nous vous rappellons que le groupe quittera sa Suède natale (Borås) pour conquérir Toulouse et nous faire (re)découvrir leur musique rock-indé, tintée de dynamique britannique.
>> Pour les informations du showcase allez faire un tour du côté de l’évènement Facebook.
Et pour vous faire patienter jusque là
>>régalez vous les yeux par ici et par là!