Focus exposition « Vinyles d’hier, vinyles d’aujourd’hui » : Surya Ingrand

Afin de faire plus ample connaissance avec les artistes graphistes de l’exposition « Vinyles d’hier, vinyles d’aujourd’hui » nous leur avons posé quelques questions. Aujourd’hui, Surya Ingrand qui a réalisé la pochette d’AfroJazz Project.

1) En quelques mots, qui êtes vous ?
Surya INGRAND, Illustrateur et infographiste freelance basé à Toulouse.
Mon travail se concentre principalement sur des illustrations combinant outils numériques et dessins traditionnels.
Je vous invite à visiter mon site  pour voir mes travaux.

2) Quel est votre parcours artistique ?
J’ai passé une année à l’école des Beaux-Arts de Toulouse, avant de m’orienter vers une formation plus spécialisée dans le domaine du graphisme. Depuis, je travaille à mon compte sur divers projets web, illustration, et graphisme.

3) Quels sont vos projets ?
Je travaille actuellement en collaboration avec une agence qui propose des tatouages éphémères, pour laquelle je réalise des motifs destinés à être imprimés et tatoués ! Peut-être une expo à venir avec ces illustrations..
Je travaille également sur le visuel d’un groupe Pop/rock de la région toulousaine, et pour le reste c’est un peu au jour le jour !

4) Quelle a été votre première impression au projet de pochettes vinyles proposé aux Musicophages ?
J’ai trouvé intéressant l’idée de créer une pochette vinyle fictive pour un groupe que je ne connaissais pas du tout au départ, et il se trouve que j’ai bien aimé le style de musique que j’ai eu à illustrer pour le duo AfroJazz Project. Le fait d’être plusieuAfroJazz Projectrs artistes/graphistes à collaborer à ce projet m’a aussi donner envie de participer, même si nous avons chacun réalisé nos créations de notre côté.. C’est toujours motivant !

5) Comment avez-vous composé avec le musicien ?
J’ai contacté le groupe pour me présenter, et Pap, l’un des deux musiciens, m’a laissé libre de réaliser le visuel que je souhaitais en lien avec leur musique, sans aucune contrainte. Ça a été à la fois très arrangeant et difficile pour choisir une direction, alors pour changer de certains portraits que je fais habituellement, je suis parti sur un autre traité, en illustrant un paysage que la musique m’a inspiré. J’ai eu de la chance en leur proposant, car il semble que ça leur ait plu.

6) La rencontre du graphisme et de la musique, en quelques mots c’est quoi pour vous ?
La musique m’inspire beaucoup dans mon travail et j’en écoute souvent, donc le graphisme et la musique sont toujours liés quand je crée des illustrations. Et à l’inverse je pense qu’une bonne identité visuelle aide à s’imprégner d’une musique ou d’un groupe. Ce sont deux formes d’expression différentes mais qui se complètent très bien !